Bacillus F - Allons nous vivre jusqu'à 140 ans?

Des chercheurs de l'Académie des sciences russe ont découvert dans les sols gelés de Sibérie, une bactérie baptisée BACILLUS Fcapable de ralentir le vieillissement chez les souris. De là à penser que l'homme vivra un jour jusqu'à 140 ans, il n'y a qu'un pas! 

 

Internet en parle...

 

 

 

 

Buzz : l’étrange affaire de la bactérie antivieillissement
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences
 

 

Vivre jusqu’à 140 ans en s’injectant des bactéries vivant dans le sol sibérien : c’est l’information qui circule actuellement dans les médias. Déjà annoncée il y a un an et demi, la découverte n’est toujours pas détaillée.

Diffusée par l’AFP, la nouvelle rencontre un certain succès : une équipe de l’Académie des sciences russe aurait découvert dans le sol gelé de Sibérie une bactérie, baptisée Bacillius F (sic), qui, injectée à des souris, allongerait notablement la durée de vie. « Le métabolisme augmenterait de 20 à 30 % chez la souris » rapporte la dépêche, ce qui ne signifie pas grand-chose. Et les souris auraient vécu « plus longtemps ». Conclusion : par une règle de trois, on obtient pour l’espèce humaine un allongement de la vie jusqu’à 140 ans.

Parce que ces bactéries ont été trouvées dans le pergélisol (ou permafrosten anglais), la biologiste Nadejda Mironova et son équipe de l'Institut de biologie chimique et de médecine fondamentale ont pensé « qu’elles ont probablement des mécanismes permettant de conserver la viabilité ». Il est vrai qu'en 2007, aux États-Unis, des microbiologistes avaient extirpé du sous-sol gelé des populations de bactéries congelées depuis 500.000 ans et avaient pu en réveiller quelques-unes (moins de 1 %). De quoi fantasmer... Mais d'où viendrait cet effet antivieillissement ? Il « concerne l'immunité et sa rapidité d'activation » affirme l'équipe russe.

Sans plus de précision, sans publication scientifique, que penser de cette information ? Rien pour l’instant. D’autant que l’information n’est pas nouvelle. On parlait déjà de cette bactérie, appelée Bacillus F (correctement orthographiée, Bacillus étant le nom d'un groupe de bactéries), en juin 2010. Trouvée dans le pergélisol de la même région de Yakoutie par la même équipe, elle avait été injectée à des souris par piqûre intramusculaire et même incorporée à la nourriture de mouches. Les animaux traités avaient vu leur longévité augmenter. La vie moyenne des rongeurs passait de 589 à 897 jours. D’où la même conclusion d’une vie de 140 ans pour un être humain.

On attend avec impatience les précisions complètes dans une publication scientifique. En attendant, on oublie…


 

Bacillus F, la bactérie miracle qui repousse le vieillissement

 

Les sous-sol de Sibérie hébergent une bactérie miracle. Injectée à des souris, elle permettrait de ralentir le vieillissement cellulaire. De nouvelles expériences viennent le confirmer.

sourisLaboratoireLa filiale sibérienne de l’Académie russe des sciences (Ran) poursuit les expérimentations sur la bactérie découverte en 2010 : bacillus F . Repéré dans les sous-sols arctiques gelés de Sibérie – appelés pergélisol – cet organisme unique pourrait ralentir le vieillissement de l’hôte qui l’abrite. « Les bactéries se sont remarquablement bien conservées dans le pergélisol où elles ont été retrouvées. Nous avons donc pensé qu’elles possédaient quelques mécanismes permettant de conserver leur viabilité », a expliqué Nadejda Mironova, de l’Institut de biologie chimique et de médecine fondamentale de l’Académie russe des Sciences de Sibérie.

La bactérie injectée dans le corps de plusieurs souris, semblerait avoir allongé leur durée de vie. Par rapport aux confrères issus d’un groupe de contrôle. De quel sursis disposaient-ils ? L’institution ne le précise pas.
De même, le nombre de souris testées reste inconnu. La Ran indique seulement que des tests complémentaires devront être effectués, sur davantage de souris, pour confirmer les résultats. Définis, néanmoins, comme étant « impressionnants ».
L’injection a, entre autre, amplifié les défenses naturelles des souris testées ; et développé leur métabolisme de 20 à 30 %. La bactérie préviendrait aussi la cécité sénile, mais n’empêcherait pas, par contre, l’émergence de tumeurs.

La bactérie a survécu dans cet environnement hostile – au nord de la région Yakutia, en Russie – en se reproduisant à des températures extrêmement faibles. À maximum 5°C. Les chercheurs s’étonnent encore de sa résistance.

 

Sources : Physorg
Photo : DR

18 janvier 2012 – 17:18
MARDI 24 AVRIL 2012

 bacterie-illustration_15971_w250.jpgLe Post a émit un article en 2011(par Médiabuzz, partenaire FOZO). Voici la citation exacte de l'article (publié en Juin 2011) : bactérie Bacillus F : Le Blackout total des médias dans le monde... Pourquoi ?!


1 an après sa découverte, la bactérie Bacillus F qui permettrait de rallonger considérablement, la vie de l'Homme ainsi que toutes ses capacités (intellectuels, psycho et physiques) n'a plus de donné de nouvelles.

C'est juste après sa découverte par des chercheurs russes que la bactérie vielle de plusieurs millions d'années et congelée tout ce temps depuis, dans la glace, qu'ils ont débutés plusieurs séries d'expérimentation...

Les résultats étaient sans appel : sur une souris ou mouche, l'espérance de vie fut doublée voir triplée...

Et juste après cette découverte et les expériences qui s'en sont suivis, quelques médias ont eu vent du "buzz" et ont relayés l'infos...

Comment est-il possible, que quelques jours après sa découverte l'on puisse faire des expériences -réussies soit dit en passant- sur des mouches ou des souris et qu'en une année, on soit sans nouvelle de cette bactérie qui j'en suis sur, a depuis belle lurette déjà été testé sur des chympanzés...

Pourquoi y a-t-il un silence total sur la toile et dans la presse depuis plus d'un an ?

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/06/20/2527968_bacterie-bacillus-f-le-blackaout-total-des-medias-mondiaux.html


Et 1 an après, pas moins que Futura-science ! décide à son tour de relayer l'étrange blackout envers cette étonnante découverte, très vite étouffée ! Citation de Futura science (publié en janvier 2012) : Buzz : l’étrange affaire de la bactérie antivieillissement

Vivre jusqu’à 140 ans en s’injectant des bactéries vivant dans le sol sibérien : c’est l’information qui circule actuellement dans les médias. Déjà annoncée il y a un an et demi, la découverte n’est toujours pas détaillée.

Diffusée par l’AFP, la nouvelle rencontre un certain succès : une équipe de l’Académie des sciences russe aurait découvert dans le sol gelé de Sibérie une bactérie, baptisée Bacillius F (sic), qui, injectée à des souris, allongerait notablement la durée de vie. « Le métabolisme augmenterait de 20 à 30 % chez la souris » rapporte la dépêche, ce qui ne signifie pas grand-chose. Et les souris auraient vécu « plus longtemps ». Conclusion : par une règle de trois, on obtient pour l’espèce humaine un allongement de la vie jusqu’à 140 ans.

Parce que ces bactéries ont été trouvées dans le pergélisol (ou permafrost en anglais), la biologiste Nadejda Mironova et son équipe de l'Institut de biologie chimique et de médecine fondamentale ont pensé « qu’elles ont probablement des mécanismes permettant de conserver la viabilité ». Il est vrai qu'en 2007, aux États-Unis, des microbiologistes avaient extirpé du sous-sol gelé des populations de bactéries congelées depuis 500.000 ans et avaient pu en réveiller quelques-unes (moins de 1 %). De quoi fantasmer... Mais d'où viendrait cet effet antivieillissement ? Il « concerne l'immunité et sa rapidité d'activation » affirme l'équipe russe.

Sans plus de précision, sans publication scientifique, que penser de cette information ? Rien pour l’instant. D’autant que l’information n’est pas nouvelle. On parlait déjà de cette bactérie, appelée Bacillus F (correctement orthographiée, Bacillus étant le nom d'un groupe de bactéries), en juin 2010. Trouvée dans le pergélisol de la même région de Yakoutie par la même équipe, elle avait été injectée à des souris par piqûre intramusculaire et même incorporée à la nourriture de mouches. Les animaux traités avaient vu leur longévité augmenter. La vie moyenne des rongeurs passait de 589 à 897 jours. D’où la même conclusion d’une vie de 140 ans pour un être humain.

On attend avec impatience les précisions complètes dans une publication scientifique. En attendant, on oublie…

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/biologie-3/d/buzz-letrange-affaire-de-la-bacterie-antivieillissement_36112/

Il serait donc bon de rappeler aux gouvernements que chaque citoyen possède un poid médiatique en agissant notamment par les médias libres et c'est ainsi, que nous vous demandons formellement de buzzer sur vos réseaux sociaux cet article qui devrait en réveiller plus d'un parmis la communauté scientifique !

Le nom de la bactérie à rechercher dans google : bacterie bacillus f 
À quand la vérité ?!

 

Fozo pour WikiStrike


Publié par
mediabuzz

post non vérifié par la rédaction

Bactérie Bacillus F : Le Blackout total des médias dans le monde... Pourquoi ?!

1 an après sa découverte, la bactérie Bacillus F qui permettrait de rallonger considérablement, la vie de l'Homme ainsi que toutes ses capacités (intellectuels, psycho et physiques) n'a plus de donné de nouvelles.

C'est juste après sa découverte par des chercheurs russes que la bactérie vielle de plusieurs millions d'années et congelée tout ce temps depuis, dans la glace, qu'ils ont débutés plusieurs séries d'expérimentation...

Les résultats étaient sans appel : sur une souris ou mouche, l'espérance de vie fut doublée voir triplée...

Et juste après cette découverte et les expériences qui s'en sont suivis, quelques médias ont eu vent du "buzz" et ont relayés l'infos...

Comment est-il possible, que quelques jours après sa découverte l'on puisse faire des expériences -réussies soit dit en passant- sur des mouches ou des souris et qu'en une année, on soit sans nouvelle de cette bactérie qui j'en suis sur, a depuis belle lurette déjà été testé sur des chympanzés... 

Pourquoi y a-t-il un silence total sur la toile et dans la presse depuis plus d'un an ?

Info rédaction, publiée le 01 juillet 2010

Vivre jusqu'à 140 ans grâce à une bactérie ?
Russie - Une bactérie retenue dans la glace depuis des siècles pourrait aider l’Homme à allonger considérablement son espérance de vie.
Grâce à la bactérie Bacillus F, congelée depuis l’âge de glace, l’équipe de scientifiques du docteur Brushkova est parvenue à doubler l’espérance de vie de souris et de mouches, et espère prochainement faire de même chez l’être humain.
La bactérie, découverte en Yakoutie, pourrait en effet permettre aux humains de vivre jusqu'à... 140 ans. Chez les souris et les mouches en tout cas, les résultats ont été impressionnants. 
La bactérie a été injectée dans les muscles d’un groupe de souris. Chez le groupe témoin, l’espérance de vie s’est élevée à 598 jours tandis que chez les souris traitées avec Bacillus F, elle a été augmentée de 308 jours, passant à pas moins de 906 jours.
Chez les mouches, une injection étant impossible, les scientifiques ont administré la bactérie via la nourriture. Les insectes présentaient, après ingestion du germe, une meilleure santé et un bien meilleur taux d'activité.
Selon le docteur Brushkova, responsable de l’étude, "cela fonctionne sur les souris et sur les mouches, il n’y aucune raison pour que cela ne marche pas sur d’autres espèces". Il faut maintenant à son équipe trouver des solutions pour pouvoir faire des essais cliniques chez l'Homme, essais qui permettront peut-être à cette bactérie d'être plus tard utilisée en tant que médicament.
 
 


26/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres